2015, Editions, Programme 2015

day3

Jeudi 1 Octobre 2015

Hôtel du Belvédère du Rayon-Vert – salle de cinéma

18h // Ouverture des Rencontres
En partenariat avec Languedoc-Roussillon cinéma

Icaros
de Pedro González Rubio
France-Costa-Rica / documentaire / 2013 / 56 min
Production : Atopic et Inthemood

Il y a trente ans, Marcel a quitté l’Espagne pour fuir le service militaire, abandonnant sa famille et toute vie sociale. Après avoir vécu dans une communauté hippie, il s’est réfugié dans la jungle du Costa Rica, où il vit seul, nu et en osmose complète avec la nature.
En renonçant à toute explication, la singularité d’Icaros est de proposer au spectateur de vivre une expérience sensuelle littéralement hors du commun.

Fa trenta anys Marcel va marxar d’Espanya per evitar el servei militar, abandonà la seva família i tota la seva vida social. Després d’haver viscut en una comunitat hippy, es va refugiar a la jungla de Costa Rica on viu tot sol, nu i en osmosi total amb la natura.
Renunciant a tota explicació, la singularitat d’ Ícar és la de proposar a l’espectador viure una experiència sensual literalment fora del corrent.

Hôtel du Belvédère du Rayon-Vert – salle de cinéma

19h30 » Exposition photos – Vernissage
La galerie Phot’oeil en partenariat avec NEGPOS de Nîmes et Lumières d’encre de Céret

La galerie Phot’oeil propose de découvrir le travail photographique de Gildas Paré, 1er prix du concours « Passages » (en référence à l’œuvre de Dani Karavan à Portbou en hommage à Walter Benjamin).

La galeria “Phot’oeil” proposa descobrir el fotògraf llorejat de la convocatòria a candidatura sobre el teme: “Passatges” fent referència a l’obra de Dani Karavan a Portbou en homenatge a Walter Benjamin.

Plastique de rêve
de Gildas Paré
réalisée en collaboration avec le journaliste Kirk Bayama et l’auteure Julie Baudouin

Plastique de rêve interroge notre propre vision de la féminité face aux diverses tentatives de contrôles corporels, choisis ou subis par certaines jeunes femmes. Ce premier volet,  » C’est pour ton bien… « , explore une pratique culturelle camerounaise : le  » repassage des seins « . Ce repassage consiste à écraser la glande mammaire de jeunes filles ayant un développement pubère jugé trop précoce. Ce contrôle corporel est effectué par leur mère, grand-mère, tante ou encore guérisseuse.

Plàstica de somni interroga la nostra pròpia visió de la feminitat enfront de les diverses temptatives de controls corporals, escollits o soferts per algunes noies joves.
Aquesta primera resposta: « és pel teu bé… », explora una pràctica cultural camerunesa: el « planxat dels pits » . Aquest planxat consisteix a aixafar la glàndula mamària de les noies joves que tenen un desenvolupament púber vist com a massa precoç. Aquest control corporal és efectuat per la pròpia mare, l’àvia, la tia o fins i tot una curandera.

* Les travaux photographiques des autres lauréats – Philippe Dollo, Marie Frécon, Yohann Gozard, Véronique L’Hoste, Terence Pique et Bertrand Taoussi - sont projetés sur grand écran le jour du vernissage. Pendant les Rencontres, ils sont projetés dans la salle attenante au restaurant de l’hôtel.

2015 Editions Programme 2015