2017, Programme, Rencontres

day4

Dimanche 1 octobre 2017

Hôtel du Belvédère du Rayon-Vert – salle de cinéma

10h, 14h30, 17h // Trois courts métrages de Sébastien Wolf et Ian Ritterskamp choisis par Florise Pagès
pour le festival FILAF de Perpignan comme autant de prologues aux trois séances de la journée

arts_crafts_spectacular-1Arts & Crafts Spectacular #1

Une balade bucolique dans la campagne anglaise racontée par le duo d’artistes Gilbert and George, deux citadins devant l’éternel.

Una passejada bucòlica per la campanya anglesa contada pel duo d’artistes Gilbert and George, dos ciutadans davant de l’eternal.

+

arts_crafts_spectacular-2Arts & Crafts Spectacular #2

Des histoires enchevêtrées transforment le musée en sitcom. Avec le cheval de Maurizio Cattelan, côtoie les récits et voix de Yoko Ono racontant sa première rencontre avec John Lennon, celle de Bruce LaBruce évoquant un cauchemar d’enfance, et de Tris Vonna-Michell enregistré lors d’une performance au Jeu de Paume…

Unes històries encabestrades transformen el museu en comèdia de situació. Amb el cavall de Maurizio Cattelan, voreja les narratives i veus de Yoko Ono contant la seva primera trobada amb John Lennon, la de Bruce Labruce evocant un malson d’infantesa i de Tris Vonna-Michell gravat arran d’una proesa al joc de palma…

+

arts_crafts_spectacular-3Arts & Crafts Spectacular #3

Suite à l’attentat qu’il a subi en 1968, Andy Warhol est alors victime de cauchemars. La réalité et la fiction s’emmêlent et surgissent dans une émission de télévision retransmise dans la cellule de prison de Valérie Solanas.

A conseqüència de l’atemptat que va patir el 1968, Andy Warhol és d’ençà víctima de malsons. La realitat i la ficció s’embrollen i sorgeixen a la retransmissió d’un programa de televisió en la cel∙la de presó de Valérie Solanas.

Sébastien Wolf et Ian Ritterskamp se rencontrent à la Kunstakademie de Düsseldorf. En 2006, ils collaborent avec un premier film intitulé Our House sur la performance, puis réalisent ensemble les 3 films Arts & Crafts Spectacular, montrés et primés dans de nombreux festivals. Aujourd’hui, ils vivent et travaillent à Berlin.

Depuis 2011, le FILAF/ Festival International du Livre d’Art et du Film, réunit, célèbre et prime les meilleurs livres et films au sujet d’art produits durant l’année écoulée, à travers le monde. Des coups de coeur, hommages et rétrospectives rythment le festival qui croise des invités issus des milieux de l’art, de l’édition et du cinéma, afin de proposer un panorama prospectif et métisse de la création en cours.

Hôtel du Belvédère du Rayon-Vert – salle de cinéma

10h30 // Carte blanche à CRITIKAT
Film proposé par Adrien Dénouette

JoignyLes Mystères de Joigny / Els misteris de Joigny
de Laura Tuillier et Louis Seguin
France | Bathysphere Productions | 2016 | 59’ avec Lola Créton, Stanislas Merhar, Serge Bozon

Une jeune femme vit retirée dans une grande maison à Joigny, une petite ville de l’Yonne. La vie y est calme et douce malgré l’hiver qui n’en finit pas. De leur côté, un policier et un gendarme enquêtent sur un crime mystérieux, qui scelle pour eux une histoire d’amitié.

Una dona jove viu retirada en una gran casa a Joigny, petita ciutat de la comarca de l’yonne. La vida hi és calmosa i agradable malgrat l’hivern que mai no s’acaba. Per la seva banda, un policia i un gendarme investiguen sobre un crim misteriós, que els segella una història d’amistat.

Tout en continuant à parfaire leurs armes critiques aux Cahiers du cinéma, Laura Tuillier et Louis Séguin passent à la réalisation et cosignent en 2016, Les Ronds-points de l’hiver qui deviennent en 2017, Les Mystères de Joigny.

Tous les mercredis, Critikat pose un regard inédit sur les sorties en salles, avec la volonté de valoriser les cinéastes, tous horizons confondus, qui réécrivent film après film l’histoire en marche du 7e art. Critikat, c’est également la possibilité de comprendre le cinéma contemporain en explorant celui du passé. De cette volonté pédagogique se dégage une ligne éditoriale, qui fait la part belle aux reprises, aux rétrospectives et aux carrières de cinéastes majeurs.

Hôtel du Belvédère du Rayon-Vert – salle de cinéma

14h30 // Film proposé par Fabianny Deschamps (L’ACID)

Sans-adieuSans adieu / Sense adéu
de Christophe Agou
France | Les Enragés | 2017 | 99’

Sans adieu est la magnifique peinture d’une humanité debout. Des femmes, des hommes, des animaux, des
lieux qui ont résisté au temps. Ils résisteront encore, avec panache, avec humour, avec rage jusqu’à la mort qui viendra les arracher à cette vie pour laquelle ils se battent chaque jour. Le réalisateur Christophe Agou, parti vivre à New York mais né sur cette terre paysanne, y retourne 13 ans durant afin de saisir ces visages et ces gestes, ultimes chants d’une époque qui s’éloigne doucement. Et ce qui bouleverse, c’est son regard.

Jean-Louis Gonnet et Kathy Sebbah, cinéastes

Sense adéu és la magnífica pintura d’una humanitat dempeu. Dones, homes, animals i llocs que han resistit al temps. Resistiran encara, amb brillantor, amb humor, amb ràbia fins a la mort que vindrà arrencar-los d’aquesta vida per la qual lluiten cada dia. El realitzador Christophe Agou, vivint a Nova York però nascut en aquesta terra pagesa, hi torna viure durant 13 anys per tal de capturar aquells rostres i gestos, últims cants d’una època que s’allunya a poc a poc. I el que ens trastorna, és el seu esguard.

Christophe Agou est lauréat des Éditeurs Européens de Photographie en 2010 avec son ouvrage Face au Silence. Il a publié et exposé ses photographies dans des revues internationales (Life, Newsweek…) et des galeries (MoMa, Jeu de paume, Bnf…). Il est mort à 45 ans juste après avoir terminé le montage de Sans adieu.

L’Acid est une association de cinéastes engagés depuis 1992 pour l’accès de tous à la pluralité des formes d’écriture. Par son soutien à la diffusion du cinéma indépendant, elle participe toute l’année à la rencontre entre des films, leurs auteurs et les publics.

Hôtel du Belvédère du Rayon-Vert – salle de cinéma

17h // Carte blanche au PRINTEMPS DE SEPTEMBRE (2/2)
Deux flms proposés par Christian Bernard et Anne-Laure Belloc

Superbe-Spectacle-de-lamourSuperbe spectacle de l’amour / Superb espectacle de l’amor
de Samir Ramdani
France | 2016 | 27’

« Où il s’agira de ne pas bouder son plaisir, du cinéma, de l’art, du politique, des paraboles, de l’amour (en version originale et sous-titrée, zombies vs documentaire vs son et lumière vs Love Story vs danse macabre, légende urbaine, fable cosmique). C’est une ample et populaire histoire que nous raconte Samir Ramdani. La création de ce film de science-fiction horrifique et sensuel aura eu pour unités de lieux toulousains la cité du Mirail et le BBB centre d’art ; comme protagonistes, deux femmes. »

Cécile Poblon

« On es tractarà de no renyir amb el seu plaer, del cinema, de l’art, del polític, de les paràboles, de l’amor (en versió original i subtitulada, zombis vs documentaris vs llum i so vs Love Story vs dansa macabra, llegenda urbana, faula còsmica). És una ampla i popular història que ens conta Samir Ramdani. La creació d’aquesta pel∙lícula de ciencia-ficció horrífica i sensual haurà tingut per unitats de llocs tolosans la ciutat del Mirail i el BBB centre d’art amb dues dones com a protagonistes. »


Hôtel du Belvédère du Rayon-Vert – salle de cinéma

17h30 // Carte blanche au PRINTEMPS DE SEPTEMBRE (2/2)
un film proposé par Christian Bernard et Anne-Laure Belloc

Territoris-territoires-2Territoris-territoire
de Elisa Larvégo (partie 2)
France-Suisse | 2014 | 20’
(voir présentation séance à Portbou le samedi 30 septembre à 23H15)

Chaque année, les communes de Cerbère et de Portbou sont tenues de faire une surveillance des six dernières bornes situées sur leurs territoires.

Cada any, els municipis de Cervera i Portbou tenen l’obligació de vigilar les sis últimes fites situades sobre llurs territoris.


Cerbère / Portbou – Poste frontière

19h15 // Palmarès à la frontière

En présence de Stan NEUMANN qui décernera trois mentions dotées par la cave de la Terre des Templiers Remise du Prix Walter Benjamin et du Rayon vert atribué à un cinéaste par ses pairs et qui consiste en une résidence à l’hôtel du Belvédère du Rayon-Vert dotée par la Mairie de Cerbère.

Stan Neuman (1949, Prague) étudie le cinéma de 1969 à 1972 à l’IDHEC, puis travaille comme chef monteur jusqu’en 1984. Il passe à la réalisation en 1989 sous l’impulsion de son ami Richard Copans (Les Films d’Ici). Stan Neumann s’est imposé, en quinze ans, comme une fIgure majeure du documentaire en France.
2017 Programme Rencontres