2015, Editions, Programme 2015

day4

Dimanche 4 Octobre 2015

Hôtel du Belvédère du Rayon-Vert – salle de cinéma

10h // Carte blanche à Cinémaginaire
Proposée par Jean-Pierre Bellay, délégué des festivals Maghreb si loin si proche et Les Rencontres Cinémaginaire d’Argelès sur Mer

New territoires
de Fabianny Deschamps
Chine-France / 2014 / documentaire / 93 min
Production : Audimage et Paraiso Production

Une Chine aux traditions millénaires, ébranlée dans ses fondations par la présence d’une jeune femme française, venue y commercialiser une nouvelle pratique funéraire, contraire aux rites ancestraux. Si, en apparence, les vivants ne s’offusquent pas de ce procédé, les fantômes et l’armée des morts de la Chine immémoriale, semblent se soulever contre lui.

Una Xina de tradicions mil·lenàries, balancejada en els seus fonaments per la presència d’una dona jove francesa, arribada per comercialitzar-hi una nova pràctica funerària, contrària als ritus ancestrals. Si, en aparènça, els vius no s’ofusquen d’aquest procediment, els fantasmes i l’exèrcit dels morts de la Xina immemorial semblen aixecar-se contra ell.

Cimetière de Portbou

12h // Hommage à Walter Benjamin au cimetière de Portbou

Découverte d’une plaque donnant à lire sa dernière lettre écrite à Portbou, le 25 septembre 1940, la veille de sa mort.
Discours de Dani Karavan, Wim Wenders et Chantal Benjamin
Pièces musicales pour Harpe. Interprétation: Mélanie Molina

Homenatge a Walter Benjamin. Cementiri: Tomba simbòlica de Walter Benjamin.
Ofrena floral i descoberta de la placa commemorativa amb la darrera carta escrita a Portbou el 25 de setembre de 1940, un dia abans de morir.
Discursos en memòria de Walter Benjamin per Dani Karavan, Wim Wenders, Chantal Benjamin i autoritats.
Peces musicades d’arpa, a càrrec de Melanie Molina.

Hôtel du Belvédère du Rayon-Vert – salle de cinéma

15h // Oublier Duras

Oublier Duras / Oblidar Duras
de François Barat
France / 2014 / documentaire / 52 min
Production : Stella productions

« Dans les années 70, j’ai produit de nombreux longs métrages dont deux films de Marguerite Duras : Son nom de Venise dans Calcutta désert et Le Camion. Cette expérience de production fut une histoire riche en sensations et en sentiments, mais, hélas, elle débouchera sur un véritable naufrage économique et moral dont je fus mon propre naufrageur. Oublier Duras raconte l’histoire de cette aventure… » François Barat

“Durant els anys 70, vaig produir nombrosos llargs-metratges, dos dels quals eren de Marguerite Duras: Son nom de Venise dans Calcutta désert i Le Camion. Aquella experiència de producció va ser una història rica en sencacions i en sentiments, però dissortadament va desembocar sobre un veritable fracàs econòmic i moral del qual vaig ser el meu propi ensorrador. Oblidar Duras narra la història d’aquella aventura…”

Hôtel du Belvédère du Rayon-Vert – salle de cinéma

16h30 // Son nom de Cerbère
proposée par Ludmila Melnikova et Patrick Viret

Greek salad
de Jean-Claude Taki
France / essai / 2010 / 24 min
Production : Le GREC

Dans une société postérieure à la nôtre, un homme effectue un rituel pour maintenir les derniers fragments d’une mémoire défaillante.

En una societat posterior a la nostra, un home efectua un ritual per tal de mantenir els últims fragments d’una memòria defallent.

À Cerbère (A Cervera)
de Claire Childéric
France / 2012 / documentaire / 37 min
Production : Les Films du viaduc

A Cerbère, dernier village avant l’Espagne, les voies ferrées ne se rejoignent pas. Des hommes changent les essieux des trains, Jacquie répète éternellement son travail à l’hôtel du Belvédère, et Lydia, collégienne, rêve.

A Cervera, últim poble abans l’Espanya, les vies fèrries no s’ajunten. Uns homes canvien els eixos dels trens, la “Jacquie” reprodueix eternalment la seva feina a l’hotel del Mirador, i la “Lydia”, col·legial, somnia.

Un homme à la mer (Un home a l’aigua)
de Nicolas Losson et Patrick Viret
France / 2012 / essai / 16 min
Production : Les Films du viaduc

Les ténèbres gagnent et chahutent la flamme vacillante d’une conscience.

Les tenebres guanyen i tabolegen la flama vacil·lant d’una consciència.

Hôtel du Belvédère du Rayon-Vert à Cerbère

18h15 // Invitation à la frontière
proposée par Frank Ancel

La dernière projection MARCEL DUCHAMP >< WALTER BENJAMIN (2003-2015) par Franck Ancel (11min) avec une brève présentation de sa future application gratuite CHESS-BORDER.

“Ce souvenir est tellement intense que je ne puis faire autrement que de l’évoquer au présent : assis à la terrasse d’un café de Portbou devant le soir déclinant du dernier jour de l’été 1966, Marcel Duchamp me parle de la fête de Vienne, des coups de feu du nègre Virgilio et de la société shandy, dont, jusqu’à présent, j’ignorais totalement l’existence. La terrasse du café se trouve tout près de la pension où, il y a vingt ans, Walter Benjamin s’est vu contraint de s’ôter la vie.” (Enrique Vila-Matas)

“Aquest record és talment intens que no puc fer altrament que d’evocarlo al present: assegut a la terrassa d’un cafè de Portbou de cara al vespre minvant de l’últim dia de l’estiu 1966, en Marcel Duchamp em parla de la festa de Viena, dels trets del negre Virgilio i de la societat shandy, de la qual fins ara, ignorava l’existència. La terrassa del cafè es troba molt a prop de la fonda on, fa vint anys, en Walter Benjamin va ser constret de treure’s la vida.”

Cerbère / Portbou

19h15 // PALMARES À LA FRONTIÈRE

2015 Editions Programme 2015